2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 12:13
Salut à tous(tes) !!!

C'est le début du mois d'octobre et l'on renouvelle encore et toujours
notre expérience d'autogestion collective d'une salle destinée à permettre
 aux groupes, aux collectifs ou à des associations n'ayant pas de lieu de
pouvoir prendre la parole, de pouvoir diffuser leurs idées et de financer
leurs projets ...
Et c'est aussi une salle ouverte à toute personne qui a quelque chose à
exprimer ou à revendiquer.
L’Atelier des Canulars est un lieu d'expérimentations et d'échanges qui
fonctionne sur des bases anti-autoritaires et participatives …

On commence tout de suite par le résumé du programme du mois d'Octobre,
suivi par le programme détaillé :


  --------------------------------------------------------------------
Vendredi 5 Octobre à 19h30 :
L'atelier des Canulars fais sa rentrée... So Queer
Concert: King's Queer, AtomeH & BabyDivine
Performance: Tchivett
  ---------------------------------------------------------------------
Dimanche 7 Octobre à partir de 20h :
Ciné Club :
"20 centimètres"
de Ramón Salazar, Espagne, 2005, 1h 49.
  ---------------------------------------------------------------------
Lundi 8 Octobre à partir de 20h :
Conférence/Discussion et Exposition-Vente d'artisanat autour du Chamanisme
en Amazonie.
Avec la présence du Taita Juan Martin Jamioy du peuple Camentsa de
Colombie et de Nucho un artiste du peuple Shipibo du Pérou.
    -------------------------------------------------------------------
Vendredi 12 Octobre à partir de 20 h :
La Soirée du Doc :
"ABC Colombia"
de Enrica Colusso, France/Italie, 2006, 88 minutes.
  ---------------------------------------------------------------------
Dimanche 14 Octobre à partir de 20h :
Ciné Club :
"True Romance" de Tony Scott, 1993, 2h 00.
  ----------------------------------------------------------------------
Vendredi 19 Octobre à 20H :
On ouvre la saison avec un Resto-Dinatoire, Végétarien bien sur !!
      (Attention surprises à venir pour le mois prochain !!!!)
  ---------------------------------------------------------------------
Dimanche 21 Octobre à partir de 20h :
Ciné Club  :
- "Les Galettes de Pont-Aven"
   de Joël Seria, 1975, 1h 45.

- "Mais ne nous délivrez pas du Mal"
   de Joël Seria, 1970, 1h40
   ----------------------------------------------------------------------
Dimanche 27 Octobre à partir de 20h :
Ciné Club  :
"We need to talk about Kévin"
de Lynne Ramsay, États-Unis, Royaume-Uni, 2011, 1h 50.
  ---------------------------------------------------------------------


  Nous vous rappelons que l'Atelier des Canulars ouvre ses portes à 20h !!

   Mais que le film du Ciné-Club et le documentaire de la Soirée du Doc

                    commencent toujours vers 20h30 !!


   --------------------------------------------------------------------
     ---------------- Programme du mois d'Octobre 2012 -------------
        ---------------------------------------------------------
             ------------------------------------------------

Vendredi 5 Octobre à 19H 30 :

L'Atelier des Canulars fait sa rentrée... So Queer

Concert des King's Queer, AtomeH & BabyDivine

King's Queer, Electronica débridée, hybride musical, binôme hors-norme,
machine et voix, exploration d'émotions, de sensations, parfois drôle,
parfois torturé...

Leurs concerts sont de véritables performances festives, énergiques,
éclectiques. En 2 ans d'existence, plus d'une cinquantaine de dates en
France, Suisse, Hollande et Belgique. Musicalement, King's Queer c'est
avant tout des créations originales, des bidouillages électroniques, des
séquences magnétiques s'inspirant aussi bien d'artistes tels que Lou Reed
ou le Velvet Underground que des icônes disco-pop. ..

Scéniquement, King's Queer c'est un live-up déchaîné, enflammé où le
public est secoué comme sur des montagnes russes, en clair c'est un
véritable show.

AtomeH & BabyDivine: FtM se jouant des étiquettes, Atome H se veut être un
Homme (avec un grand H) avant d’être un homme (avec un petit h). Par la
musique et une recherche de diversité, il s’évade du système commun,
normatif et oppressant.

Baby Divine, Pédale Gender-fuckeuse, Gouin’, amoureuse des corps
atypiques, anticonformiste et égo-centrée, donne ses messages par ses
tenues vestimentaires au quotidien. Sa rencontre avec Atome H lui a permis
d’explorer un autre moyen d’expression : le chant.

Quand la culture de Baby Divine rencontre la passion d’Atome H, c’est un
premier titre musical qui nous est offert. Le temps d’un week-end, deux
univers qui s’opposent et qui s’attirent, qui se cherchent et se
questionnent, se sont rencontrés. Big Bang ! Une ligne musicale tombe, un
texte est évoqué, une voix se pose, des arrangements s’imposent comme une
évidence… C'est le concert de ce 5 Octobre à l'Atelier des Canulars

Performance: Tchivett

     ------------------------------------------------------------------

Dimanche 7 Octobre à partir de 20h :

Ciné Club  : "20 centimètres" de Ramón Salazar, Espagne, 2005, 1h 49.

Dans ses rêves, Marietta est une star en technicolor dont la vie ressemble
à une comédie musicale. Dans la réalité, Marietta est un travesti qui
adorerait se débarrasser des 20 cm qui la sépare de la femme glamour
qu'elle désire devenir. Mais peut-on mesurer le bonheur ?

    --------------------------------------------------------------------

Lundi 8 Octobre à partir de 20h :

                Conférence/Discussion et Exposition-Vente
               d'artisanat autour du Chamanisme en Amazonie.

Avec la présence du Taita Juan Martin Jamioy du peuple Camentsa de
Colombie et de Nucho un artiste du peuple Shipibo du Pérou.


Le Taita Juan Martin Jamioy est un médecin traditionnel du peuple indigène
Cämentsá, les habitants millénaires de la vallée du Sibundoy, dans le
piémont andin-amazonien au sud de la Colombie.

En tant que leader communautaire, le Taita Juan a occupé différents postes
au sein des organisations indigènes du pays, dont secrétaire du territoire
et environnement de l'OZIP (Organisation Zonale Indigène du Putumayo) et
Conseiller National de la santé occidentale et de la médecine
traditionnelle indigène de l’ONIC (Organisation Nationale Indigène de
Colombie).

Actuellement, le Taita Juan est totalement dédié au service de la santé
spirituelle et physique des gens, indigènes et non-indigènes. Il est l'un
des Taitas confirmés de Colombie, cette reconnaissance lui a amené à
partager son savoir-faire au-delà du territoire colombien, en participant
à des rencontres internationales de médecine indigène en Espagne et au
Pérou ou tout simplement invité en tant que guérisseur, dans des pays
comme la Suède et le Venezuela.

Le mot « Taita » est un américanisme qui veut dire père, il porte une
connotation de respectabilité et d'autorité. Ce terme est utilisé
particulièrement par les paysans et indigènes des peuples du sud de la
Colombie afin de s'adresser à leurs dirigeants spirituels et sociaux :
 sages guérisseurs ou médecins traditionnels.

Dans leur cosmovision (manière d'interpréter le monde), la santé
corporelle n'est pas dissociée de la santé spirituelle, celle de la
conscience et de la santé de l'environnement. Le Taita, héritier d'une
connaissance ancestrale, possède la compréhension des éléments secrets des
mondes humain, naturel et divin. Ce savoir est une expérience vivante qui
se transmet dans la quotidienneté à travers de la parole. La parole permet
de tisser des liens et de créer des relations entre les hommes et la
nature : ce que les Taitas appellent l'art sacré de vivre.

La connaissance est donc la parole vécue, l’action symbolique et
l’assimilation spirituelle des choses du monde, est harmonie sociale en
coexistence avec la nature. De la sauvegarde de cet équilibre, les Taitas
en sont les acteurs principaux.
Pour les habitants du Sibundoy, le monde existe et s’explique à partir de
la connaissance des plantes.
Quelle que soit la sphère d’analyse de la culture, les plantes
apparaissent comme des éléments fondamentaux, en révélant un sens
philosophique et surnaturel.
Parmi les plantes magiques utilisées par les Cämentsá, le "Yagé" est le
pilier fondamental et c’est le Taita ou Chaman qui dirige cette force.
Dans leurs mythes des origines, la liane du Yagé a apporté à l’homme
l’intelligence et la conscience, ainsi que la lumière, les couleurs et les
sons, à tous les êtres de la terre.
Cependant, ce n'est pas la simple ingestion de cette liane hallucinogène
qui mène à l'expérience transcendantale de l'essence du monde, avec elle,
il y a un processus de formation, parfois très long, pour gérer le contenu
de l'expérience et pour lui donner un sens.

Durant les 30 dernières années de positionnement, les leaders indigènes
ont menés des batailles à tous les niveaux : la lutte pour la récupération
des territoires, le dialogue et la confrontation politique avec les
gouvernements du moment, et peut-être le plus important, la défense et la
construction permanente de modèles propres de gouvernance ainsi que la
récupération des connaissances ancestrales.

Aujourd’hui, face au grave conflit armé subi par le peuple colombien, dans
les territoires indigènes et les paysans, les organisations populaires se
positionnent fermement en s’appuyant sur la défense de leur propre modèle
de développement. Ce sont donc leurs systèmes de production, de cohésion
sociale et de vie, qui sont les faits concrets mis en avant par les
communautés indigènes à la société colombienne pour la construction d'un
agenda de paix.

La présence de Juan sera l'occasion d’aller à la rencontre du porte parole
d’un peuple qui n’a pas seulement survécu aux 5 siècles de colonisation,
mais qui essaie de s’articuler à la culture occidentale afin de défendre
son territoire, ses ressources et sa culture, ce qui constitue son
identité.
En effet, c’est la pensée des peuples autochtones et en conséquence, la
façon d’interagir avec leur environnement qui leur garantie la survie
malgré les ravages de l’acculturation.

Un Taita, en tant que chaman, est porteur d’une cosmovision qui intègre
une compréhension des choses dite "magique", à une compréhension qui est
la sienne, du fonctionnement de la société occidentale.
Dans le contexte actuel de dégradation de la diversité des croyances et de
la désacralisation de tout, une situation révélé dans le mauvais état de
santé de la planète et des consciences qui la gèrent, l’éveil de la pensée
magique fait l'objet d'un intérêt croissant.
Après une très longue période de protection sous le manteau du mystère, la
sagesse ancestrale des peuples premiers, s’ouvre à la société occidentale
comme un défi pour une profonde remise en question de notre façon de
transformer le monde.

Le Taita Juan Martin Jamioy est une précieuse goutte dans cet océan.

Voici les différentes thématiques qui pourront être abordé dans la 
Conférence/Discussion :

• Autorité et communauté : Comment le système de gouvernance indigène
fonctionne-il ?
o structures politiques et sociales
o mécanismes démocratiques, prises de décisions
o Rôle et notion de l'individu : personnes âgées, mineurs, femmes et hommes.

• La relation homme/environnement : l'équilibre entre l'exploitation des
ressources naturelles et la protection de la terre-mère.
o Conception du territoire comme une mémoire collective
o Systèmes productifs
o Gestion et propriété du territoire

• Conservation des traditions culturelles vs intégration dans la société
occidentale.
o Systèmes de santé traditionnelle/occidentale
o Systèmes d’éducation traditionnelle/occidentale
o Accès à l'éducation supérieur
o Les coutumes indigènes chez les métis et les blancs
o Les indigènes dans la ville


   ---------------------------------------------------------------------

Vendredi 12 Octobre à partir de 20 h :

La Soirée du Doc :

- "ABC Colombia" de Enrica Colusso, France/Italie, 2006, 88 minutes.

ABC Colombia est le récit intime d’une petite communauté rurale
colombienne dans une zone entièrement contrôlée par les forces
paramilitaires. Un portrait dressé à travers le regard des enfants qui y
grandissent, souvent confrontés à des choix difficiles.

Le documentaire, qui suivra pendant une année scolaire la croissance
personnelle des jeunes protagonistes dans ce contexte problématique, veut
raconter quelques-unes des réalités qui nourrissent et perpétuent la
violence en Colombie.
Un récit porté par le double regard de la nouvelle institutrice et des
enfants qui y grandissent, confrontés à la violence.

Les enfants qui fréquentent cette école perdue dans la jungle au bord de
l’un des fleuves descendant de la Sierra Nevada de Santa Marta ne sont
déjà plus des enfants.

Les paramilitaires les contraignent à fréquenter l’école, non par souci de
pédagogie ou par amour du savoir, mais parce que l’école est un moyen
facile de recenser les familles et de les contrôler.

L’institutrice sait qu’il n’est pas besoin d’étudier pour appuyer sur une
gâchette. Elle est lasse des tueries et de risquer sa vie pour un salaire
de misère mais elle s’accroche malgré tout à sa mission avec une énergie
inébranlable. Jour après jour, elle incite les enfants à refuser la
violence et un avenir qui semble inéluctable.Elle aménage autour de
l’école un espace de neutralité qui échappe à la terreur des
paramilitaires.
Dans ce combat, si isolée soit-elle, toute prise de conscience est une
victoire.

Enrica a suivi pendant un an le quotidien de ces jeunes enfants et de leur
institutrice malgré un climat lourd de menaces où une parole de trop peut
coûter la vie.
Jamais abordée de front, les cadavres et les paramilitaires son
délibérément laissés hors champs, la violence morale et physique est
suggérée par les paroles de chacun et par des scènes d'improvisation que
Lucenid fait jouer à ses élèves.
Elle s'exprime bien sur à travers ce "troisième œil" paramilitaire
omniprésent qui paralyse les protagonistes.
Ici les enfants et les adolescent grandissent parmi les narcotraficants et
les cadavres.
Un cadre de vie dramatique qui, à force d'habitude et d'assimilation, à 
complètement bouleversé leur système moral.

    -------------------------------------------------------------------

Dimanche 14 Octobre à 20h :

Ciné Club  : "True Romance" de Tony Scott, 1993, 2h 00.

Le jour de son anniversaire, Clarence Worley rencontre la splendide
Alabama dans un cinéma miteux. Coup de foudre immédiat.
Après une nuit d'amour, Alabama avoue a Clarence qu'elle a été en fait
engagée par le patron de Clarence comme cadeau d'anniversaire.
De là va commencer une folle aventure.

   -------------------------------------------------------------------

Vendredi 19 Octobre à 20H :

On ouvre la saison avec un Resto-Dinatoire, Végétarien bien sur !!
       (Attention surprises à venir pour le mois prochain !!!!)

   ------------------------------------------------------------------

Dimanche 21 Octobre à partir de 20h :

Ciné Club  :  - "Les Galettes de Pont-Aven" de Joël Seria, 1975, 1h 45.

Henri Serin, un représentant en parapluie, mène une vie tranquille entre
son travail, sa famille et sa peinture. Henri s'octroie, durant ses
nombreux déplacements professionnels, quelques frasques amoureuses qui le
changent du quotidien lassant dans lequel sa femme l'enferme.

Un beau jour, Henri décide de tout laisser tomber pour vivre d'amour et
d'eau fraîche. Il échoue à Pont-Aven et fait la connaissance d’Émile,  un
peintre local imitant Gauguin, et avec lequel il partage ses beuveries...

          - "Mais ne nous délivrez pas du Mal" de Joël Seria, 1970, 1h40.

Anne et Lora, deux adolescentes pensionnaires dans une institution
religieuse de province, décident de se consacrer au mal.

   -----------------------------------------------------------------------

Dimanche 27 Octobre à partir de 20h :

Ciné Club  :
"We need to talk about Kévin" de Lynne Ramsay, États-Unis, Royaume-Uni,
2011, 1h 50.

Eva a mis sa vie professionnelle et ses ambitions personnelles entre
parenthèses pour donner naissance à Kevin. La communication entre mère et
fils s’avère d’emblée très compliquée. A l’aube de ses 16 ans, il commet
l’irréparable. Eva s’interroge alors sur sa responsabilité. En se
remémorant les étapes de sa vie avant et avec Kevin, elle tente de
comprendre ce qu’elle aurait pu ou peut-être dû faire.

      ------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------

L'Atelier des Canulars
91 rue Montesquieu
Lyon 7ème
Métro : Saxe-Gambetta

L'Atelier des Canulars est une association dont l'adhésion
est à Prix Libre, et puis toutes les soirées aussi ...

 A bientôt!

http://latelierdescanulars.over-blog.com/


Partager cet article

Repost 0
Published by l'atelier des canulars
commenter cet article

commentaires